Hard management ou soft management ? Lequel choisir

Hard management ou soft management ? Lequel choisir

Dans le milieu de la gestion, la façon de mener une équipe est un point essentiel dans la réussite. C’est d’autant plus un facteur positif qui favorise l’avancée dans le monde des affaires. Pratiquer le Hard management ou le soft management ? Chacun sa manière de faire, chacun sa méthode de fonctionnement.

Le hard management c’est quoi ?

Le hard management est par définition  le réseau de grande disposition. C’est en quelque sorte la politique des grands magasins quel que soit sa taille. En général, le hard management requiert quelques conditions. Les produits que l’on y distribue sont en libre-service et le personnel que l’on y recrute sont important en nombre. De plus, le hard management ne s’applique pas aux petits commerces vu son envergure assez conséquent. C’est aussi un système d’achat groupés qui permet de varier le prix d’achat des produits. Outre cela, le hard management concerne essentiellement les supermarchés, les hypermarchés, les grands magasins ainsi que des magasins spéciaux comme ceux qui œuvrent dans le hard discount. Rassembler ce type de magasin en un lieu favorise très bien les actions de communication.

Les principes clés du soft management

Par contre, le principe du soft management consiste à une gestion plus souple de la vente de marchandise. Il a été vu qu’être sensible et clair sur un sujet était un atout essentiel dans le management. D’un autre point de vue, sympathiser semble être un bon moyen de mettre en confiance une autre personne. Entre autre, le partage de responsabilité motive d’avantage une équipe et ce que le soft managementexploite le mieux. Cela évoque l’idée d’une confiance qui s’installe. De fait, c’est surtout la clé de la réussite et certaines personnes apprécient ce genre d’attitude. Outre cela, le soft management installe une notion de souplesse en ce qui concerne les relations humaines. En tout cas, bienveillance reste la base du soft management.